Biographie

Trentenaire surdoué, inventif (Le Temps), l’un des organistes les plus brillants de sa génération (Revue musicale de Suisse romande), un interprète immensément talentueux (Diapason), Benjamin Righetti est l’organiste titulaire de Saint-François à Lausanne et du Kultur-Casino à Berne, et professeur d’orgue au Conservatoire et à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU Vaud Valais Fribourg). Il fait en outre partie du conseil d’administration de La Tribune de l’Orgue et en est l’un des rédacteurs principaux.

Né en Suisse en 1982, Benjamin Righetti découvre et se passionne très jeune pour les instruments à clavier. Il étudie le piano dans la classe de Jean-François Antonioli et l’orgue avec Yves Rechsteiner, François Delor, Jean Boyer, Jan Willem Jansen, Michel Bouvard et Philippe Lefebvre. Il pratique aussi régulièrement le clavicorde et le pianoforte. Instrumentiste inclassable, ou peut-être justement authentique organiste, c’est en tout cas aux claviers du roi des instruments qu’il a été lauréat des plus prestigieux concours internationaux, de 2002 à 2007: Concours Suisse de l’orgue, Musica Antiqua de Bruges, Concours d’orgue de Tokyo-Musashino, 1er prix du Concours Silbermann de Freiberg, prix du public à Chartres, et Grand Prix d’orgue de la Ville de Paris. Il a été soutenu durant ses études par le Pourcent Culturel Migros, la Fondation Irène Dénéréaz et Pro Helvetia.

Depuis lors, il partage son temps entre des activités de concertiste, de musicien d’Eglise et d’enseignant. Parmi les plus de 500 concerts qu’il a déjà donnés à ce jour, quelques souvenirs marquants: à Notre-Dame de Paris le jour de ses 25 ans, au Festival Toulouse les Orgues lors de nombreuses éditions, pour les festivités du millénaire de la Cathédrale de Chartres, en soliste avec l’OSR au Concertgebouw d’Amsterdam et au Victoria Hall de Genève, lors du concert de clôture de la Bachfest au Dom de Freiberg, à St Jakobi de Lübeck, à la Philharmonie de Essen, à St Michael de München, à l’Hôpital des Vénérables à Sevilla et à la Cathédrale de Barcelona, pour le 800e concert de la Martinikerk à Groningen, en Italie dans les Cathédrales de Parma ou de Messina, à la Cathédrale de l’Immaculée-Conception de Moscou, au Théâtre Mariinsky de St-Petersbourg… En duo, il se produit régulièrement avec Antoine Auberson (saxophone) et est un complice privilégié des chefs de chœurs Renaud Bouvier et Dominique Tille.

Du côté des enregistrements, de J. S. Bach (sonates en trio, K617, 2010) à F. Liszt (transcription de la Sonate en si mineur et la Missa choralis, K617, 2011), en passant par C. Franck et J. Brahms (Chorals, K617, 2013) et tout récemment F. Mendelssohn (Sonates, Claves records, 2016), ses publications ont toutes été saluées par la critique internationale, tant pour leur originalité que pour la maîtrise de leur réalisation.

Version courte

Trentenaire surdoué, inventif (Le Temps), l’un des organistes les plus brillants de sa génération (Revue musicale de Suisse romande), un interprète immensément talentueux (Diapason), Benjamin Righetti est l’organiste titulaire de Saint-François et professeur au Conservatoire et à la Haute École de Musique de Lausanne. Né en Suisse en 1982, tous les instruments à clavier le passionnent : piano, orgue, clavecin, clavicorde ou pianoforte. Instrumentiste inclassable ou justement authentique organiste? C’est en tout cas à l’orgue qu’il a été lauréat des plus prestigieux concours internationaux (Concours Suisse de l’orgue, Bruges, Tokyo-Musashino, Freiberg, Chartres et Paris) et qu’il a déjà donné plus de 500 concerts de par le monde. Ses enregistrements J. S. Bach, F. Liszt, C. Franck, J. Brahms et F. Mendelssohn ont été salués par la critique internationale.

Thirty-something gifted and imaginative (Le Temps, Geneva), one of the most brilliant organists of his generation (Musical Review, Suisse Romande), an immensely talented performer (Diapason Music Magazine), Benjamin Righetti is titular organist at the Church of Saint-Francois, Lausanne and organist-in-residence at the historic concert hall in the city of Bern (the ‘Kultur-Casino’). He also holds the posts of Professor of Organ at the Lausanne Conservatoire and at the University of Music Lausanne (HEMU Vaud Valais Fribourg).

Born in Switzerland in 1982, he discovered a passion for keyboard instruments at a young age – first for piano, organ and harpsichord and later including clavichord and fortepiano. A musician of wide interests, it is on the ‘king of instruments’ that Benjamin Righetti first achieved international recognition. Between 2002 and 2007 he won awards at some of the most prestigious competitions for organists throughout the world – first the Swiss National Organ Competition, then Musica Antiqua Bruges, Musashino Competition Tokyo, 1st Prize at the Silbermann in Freiberg, the Audience Award at the Chartres contest and the Grand Prix d’Orgue from the City of Paris.

His career has since developed as he divides his time between appearances as concert soloist throughout Europe and beyond and a busy schedule as teacher and recording artist. Among Benjamin’s several hundred concerts to date, notable highlights have included performances in Notre Dame Cathedral Paris on the day of its 25th birthday, the Toulouse Organ Festival over several years, the millennium celebrations of Chartres Cathedral, as soloist with the celebrated Swiss Romande Orchestra at the Amsterdam Concertgebouw and Victoria Hall Geneva, at the closing concert of the Bach Festival in Freiburg Cathedral, for the 800th concert in the Martinkerk Groningen, and in cathedral and church recitals in Spain (Seville and Barcelona) and Italy (Parma and Messina).

Benjamin’s three CD recordings issued so far (by the label K617) have been greeted by universal critical acclaim – from his 2010 disc of Bach’s Trio Sonatas for organ recorded on three Swiss instruments, through his own virtuoso arrangement for organ of Liszt’s Sonata in B minor (with Missa Choralis from the Academie Vocale de Swisse Romande), to his most recent release (in 2013) which brings the parallel combination of Chorales by Cesar Franck and Brahms. The reviews speak for themselves: “interpretations distinguished by freshness and clarity . . . a very mature account . . . the effect is stunning . . beautiful interpretation that will not disappoint anyone . . .the result is simply spectacular . . . lyricism prevails in phrasing of rare perfection . . .”

Dreißigjährig, hochbegabt, erfinderisch. (Le Temps), einer der brillantesten Organisten seiner Generation. (Revue musicale de Suisse romande), ein ungeheurer begabter Interpret. (Diapason), Benjamin Righetti ist Titularorganist der Kirche Saint-François und Dozent am Konservatorium und an der Musikhochschule von Lausanne.

Der 1982 in der Schweiz geborene Musiker ist von allen Tasteninstrumenten fasziniert: Klavier, Orgel, Cembalo, Clavichord und Hammerklavier. Ein vielseitiger Instrumentalist, der nur schwer einzuordnen ist, oder im Gegenteil ein wahrhafter Organist? Die Orgel ist auf jeden Fall das Instrument, mit dem er die renommiertesten Preise gewonnen hat (Concours Suisse de l’orgue, Brügge, Tokio-Musashino, Freiberg, Chartres und Paris) und auf dem er bereits über 500 Konzerte in aller Welt gegeben hat.

Seine CD-Einspielungen der Triosonaten von Johann Sebastian Bach, der Choräle von César Franck und Johannes Brahms sowie seiner Transkription von Franz Liszt’s Klaviersonate ernteten von der internationalen Presse höchstes Lob.